Merci à la journée qui s'ouvre et qui m'ouvre

Soeur Barbara est moniale orthodoxe depuis sept ans, près de Metz.


http://www.lavie.fr/


cliquer pour agrandir

AU-JOUR-DU-OUI.

Ma mère spirituelle a coutume de dire « Aujourd'hui peut être mon dernier jour, que j'aie 20 ans ou 80 ans. »

Et Christiane Singer se plaisait à s'écrier « Aujourd'hui est le premier des jours qu'il me reste à vivre. »

Merci à toi, journée qui s'ouvre, journée qui m'ouvre. Par expérience, j'ai remarqué que lorsque je suis dans la conscience de l'instant présent, je quitte mon mental, ses projections, ses souvenirs, et je plonge plus naturellement dans la gratitude et la bénédiction. Mais il faut s'y exercer.

Pour cela, aussi souvent que possible, je vais habiter mon corps. Je relâche les épaules et je prends conscience du souffle qui me traverse et qui ne m'est pas dû.

Tout est don. À commencer par cette journée qui m'est offerte. Je suis libre d'en faire une offrande au Seigneur, libre d'en faire quelque chose d'inédit.

Je m'exerce à tout vivre comme si c'était la première fois. Les sons agréables - un chant d'oiseau - ou désagréables - la sonnerie du téléphone - sont aussi des rappels concrets pour rencontrer l'instant présent.

Le chant est pour moi une immense thérapie de joie. Lorsque je suis contrariée, je chante le Magnificat et cela change instantanément ma façon de vivre les choses. Le tout est de trouver de petits rappels qui nous mettent dans la tonalité de la gratitude.

La Vie - 6 janvier 2011

 

Suivre Béthanie sur Facebook http://www.centre-bethanie.org/bethanie_facebook.htm

Suivre Béthanie sur Twitter http://twitter.com/centrebethanie

Partager cette page Bookmark and Share