Lettre N°10
www.centre-bethanie.org
   
archives
imprimer

cliquer pour agrandir

Décembre 2004

C
hers amis,

Le temps de l’Avent chemine lentement vers sa fin…La sobriété dans le boire et manger, peut-être le jeûne et une prière plus intense, nous ont fait sentir en profondeur le mystère de cette secrète attente…Notre désir s’est retiré des multiples besoins que fait miroiter à nos yeux la société de consommation, il expérimente ainsi l’immense bienfait du recueillement le plus intérieur et de son enracinement en Dieu seul.

Et voici Noël ! Mais, comme dit saint Jean Chrysostome (IV°s), que nous soyons préparés ou non, pour tous indistinctement et pour chacun en particulier, Noël c’est le temps qui bascule définitivement des ténèbres dans la Lumière et de la tristesse dans la Joie ! Noël, c’est le temps qui s’accomplit et entre dans sa Plénitude, la création est à son achèvement, la terre-mère enfante Dieu en personne, l’Emmanuel annoncé par les prophètes, Dieu avec nous. Avec nous, en nous, en toutes choses, en tout temps, en tout événement, en toute souffrance, en toute contrariété, en tout ce qui va et en tout ce qui ne va pas !

Oui, désormais plus rien n’est pareil, tout, sans exception est épiphanie, tout accouche du Verbe de Dieu, tout est Signe, Parole, partout le Visage du Christ se manifeste…Tout est joie, tout est lumière, tout est Présence ! Cette Nuit, Dieu devient pour moi plus réel que le pain dans lequel je plante mes dents, disait Antoine de Saint Exupéry.

Le message de Noël est révolutionnaire : Dieu naît dans une écurie ! Nous sommes à mille lieux des images doucereuses et des sucreries, des chaudes ambiances douillettes au coin de la cheminée et des réveillons…Toutes choses qui sont parfaitement saines et bénies, pourvu qu’on sache quel Dieu on fête ! L’Enfant de la crèche est de la dynamite. Il renverse, Il bouscule, Il désinstalle, Il ne correspond à aucun de nos schémas selon lesquels Dieu devait se faire homme…Nous l’aurions fait naître dans un palais de roi ou, au bas mot, dans le Temple de Jérusalem !

Carl Jung dit que l’homme ne devrait jamais oublier que Dieu est né dans une écurie. Dieu ne peut naître en nous que si nous acceptons de voir notre propre écurie en nous, notre chaos et notre désordre intérieur, ce qui pue en nous et que nous cachons aux autres…

A Noël nous fêtons le commencement de la vie nouvelle. Dieu devient homme pour renouveler l’humanité moribonde. Dieu veut naître en chacun de nous pour déposer en nous la nouveauté absolue, pour que chacun éprouve ce qu’est le premier contact avec son commencement le plus personnel : sa naissance en Dieu et de Dieu en lui. Hélas…bien souvent nous refusons la nouveauté, nous avons nos idées sur la manière dont Dieu doit venir à nous, nous ne permettons pas à Dieu d’être Dieu. Comme à Bethléem, « il n’y a pas de place pour Lui dans notre hôtellerie »…

En s’incarnant, Dieu, l’éternité, est entré dans le temps. Maintenant Dieu est Dieu dans l’instant présent ; l’instant est désormais une Présence, une Présence réelle. Comme disait François d’Assise : la profondeur d’un homme est dans sa puissance d’accueil, dans l’acceptation humble et joyeuse de ce qui est, de tout ce qui est. A travers chaque événement c’est Dieu qui m’aime et vient à moi : il est au creux de l’événement, dans le « ici et maintenant », comme dans la grotte de Bethléem, Il se cache à ceux qui le refusent (Hérode, Grands Prêtres, Scribes...), et Il se manifeste à ceux qui l’accueillent (Bergers, Mages…tous les humbles !), et cela dans le même événement. Dans le même événement aujourd’hui encore, les uns rencontrent Dieu, les autres le refusent…

La seule attitude qui peut nous donner la Paix et nous inonder de Joie, nous l’apprenons en cette Nuit lumineuse : devenir enfant, c'est-à-dire réceptivité totale, ouverture à tout ce qui advient, abandon à la volonté divine : fais de moi, Seigneur, ce que Tu veux ! C’est le grand « oui » à la vie de Marie.

Là se trouve la plus haute activité de l’homme et sa véritable maturité. Car, quand l’homme est impassible et qu’il ne s’interpose en plus rien, alors Dieu naît en son coeur, c’est Noël, tous les jours!

Que la lumière de Celui qui était, qui est et qui vient illumine toute votre vie !

Avec notre profonde affection, à bientôt !

Père Alphonse et Rachel.

Prière pour le temps de Noël:


La Vierge aujourd’hui met au monde l ’Eternel
Et la terre offre une grotte à l’Inaccessible.
Les anges et les pasteurs Le louent,
et les mages avec l’étoile s’avancent,
Car Tu es né pour nous, enfant nouvelet, Dieu prééternel.

Bethléem a ouvert l’Eden ; venez, contemplons Le :
nous y avons trouvé la joie dans le secret ;
venez, jouissons du Paradis dans cette grotte.
C’est là que se trouve le puits qu’aucune main n’a creusé,
auquel David, jadis, désira boire ;
c’est là que la Vierge ayant mis au monde son Enfant,
étancha aussitôt la soif d’Adam et de David.
Aussi, hâtons nous vers ce lieu

Où Tu es né pour nous, enfant nouvelet, Dieu prééternel.

Kondakion de Noël (Roman le Mélode, VI°s)


Texte d’un père à méditer


Homme, que crains-tu ? Pourquoi trembler à l’approche du Seigneur ?

Il ne vient pas juger la terre, mais la sauver.

Voici qu’une voix s’est fait entendre par toute la terre : le Seigneur vient.

Ne fuis pas, ne crains pas.

Il ne vient pas avec des armes ;

Il cherche à sauver, non pas à punir.

Il vient petit enfant et la Vierge sa mère enveloppe dans les langes ses membres fragiles, et tu crains encore ?

Cela même pourtant doit te convaincre qu’Il ne vient pas te perdre, mais te sauver ;

Il vient te délivrer et non t’enchaîner.

Saint Bernard, abbé de Clairvaux (XIIe s.)


Sessions en cours à Béthanie

Du 26 au 31 décembre : « Méditation et sagesse du corps ». La voie incontournable du silence intérieur sans lequel rien n’est possible ! info

Les 8 et 9 janvier Annick de Souzenelle traitera le thème « Du psychologique à l’ontologique ». Quelles sont les lois pour passer de l’âme à l’esprit et devenir libre ? info

Les 5 et 6 février : « La puissance de la louange », clé de toute joie pour transfigurer le quotidien. info

Du 11 au 15 février : initiation à la « Prière de Jésus : Prière du Coeur », le bâton de pèlerin de la prière incessante et quintessence de l’antique Tradition hésychaste. info

Les 19 et 20 février : Bertrand Vergely sur le thème de « l’émerveillement ». Ecouter ce philosophe passionné par la vie éveille vraiment nos fondements endormis ! info


Informations

Père Alphonse et Rachel feront une conférence à Châlons-sur-Saône le 13 janvier, à 20 heures, à la Maison des Syndicats (Salle des Congrès) sur le thème : « Bible juive, Bible chrétienne : continuité et/ou rupture ». Entrée libre ouverte à tous.

Pour notre pèlerinage à Rome et Assise du 5 au 14 juillet les pré-inscriptions ont commencé. Retraite itinérante au contact de la foi vive des premiers chrétiens et de l’incomparable François d’Assise, ce temps-fort est aussi une « aventure » pour notre vie spirituelle.
Attention : il y a des délais d’inscription !



nous contacter
envoyer la lettre à un ami
télécharger la lettre en pdf
télécharger la lettre en zip
imprimer la lettre en ligne